Armadillo

Réalisateur: 
Janus Metz
Pays: 
Durée: 
100Min
Année de production: 
2010
Langues du film: 
Langue(s) des sous-titres: 
Caméra: 
Lars Skree
Son: 
Dolby Digital
Montage: 
Per K. Kirkegaard
Production: 
Fridthjof Film
Synopsis: 

Armadillo décrit de manière très directe le cynisme croissant et la dépendance à l'adrénaline de jeunes soldats en guerre. Mads et Daniel sont envoyés en Afghanistan pour leur première mission en tant que soldats. Les soldats doivent aider les Afghans, mais à mesure que les combats s'intensifient, ils deviennent cyniques. Un fossé se creuse alors entre eux et la civilisation afghane. Armadillo est un voyage psychologique avec les soldats. Un film exceptionnel avec une mise en scène contemporaine et un thème mythique : l'homme et la guerre.

Projections:

 

Senghor

 

Dimanche 6/04 - 13h

 

PointCulture - ULB

 

Mardi 8/04 - 18h30

 

 

PRIX:

 

 

2010. Festival de Cannes. France (Grand prix de la semaine internationale de la critique)

2010. London Film Festival. Royaume-Uni (Grierson Award)

2010. Zurich Film Festival. Suisse (Golden Eye)

2011. Robert Festival. Danemark (Robert Award)

2011. RiverRun International Film Festival. USA (Jury Prize)

2011. Bodil Award. Danemark (Best Cinematography & Best Documentary)

Bio du Réalisateur: 

Janus Metz est né en 1974 au Danemark. Après avoir travaillé sur une série dramatique à Johannesburg, Janus Metz démarre le projet de son premier film, Township Boys, en 2002. Il s’agit d’un court métrage sur le thème des gangs en Afrique du Sud. En 2008, Janus Metz réalise deux documentaires ambitieux sur les mariages de convenance, très répandus, entre Danois et jeunes femmes thaïlandaises. Ces documentaires ont été un énorme succès télévisé au Danemark et dans de nombreux pays étrangers. En 2010 Janus Metz tourne Armadillo, un documentaire passionnant sur la guerre en Afghanistan. Le film a obtenu le grand prix de la critique au Festival de Cannes en 2010.

Autres Films

Nediljko Babic est un marieur connu sous le nom de « Gangster ».

Sorti de l’hôpital psychiatrique après une dépression à la suite de la mort de son renard, le co

Cordoba, nord de la Colombie. Terre de la joie de vivre, certains disent même : le paradis.